« Être sans bureau fixe, c’est être plus collaboratif »

Seydina Samb, un "sans bureau fixe chez EY
Seydina Samb, un « sans bureau fixe » chez EY

En vogue dans les entreprises qui souhaitent initier de nouveaux modes de management, les bureaux partagés font des collaborateurs des « sans bureau fixe ». Changer d’environnement de travail, c’est le quotidien de Seydina Samb, apprenti dans le cabinet EY (anciennement Ernst & Young).

Son ordinateur en main, ses dossiers et effets personnels logés dans son sac provenant de son casier qu’il vient de vider, Seydina Samb arrive au bureau en ne sachant absolument pas à coté de qui il s’apprête à travailler aujourd’hui.

Silence ou échanges

2 choix s’offrent cependant à ce jeune apprenti de 21 ans au sein du département Audit, en poste depuis près d’un an chez EY : celui de travailler en zone échange, type open-space (propice aux conversations et aux interactions avec les autres salariés) ou en zone silence (bulles). « Tout dépend de mon activité, si j’ai besoin de m’entretenir avec un collègue ou si j’ai besoin de plus de calme pour travailler sereinement » déclare t-il, avant de préciser : « pour ma part je choisis un poste pour toute la journée car c’est contraignant de devoir ranger son ordinateur et ses dossiers une deuxième fois. »

Lire la suite

Les espaces de jeu au bureau, tous gagnants !

billard_au_bureau

Du bien être, de la convivialité, l’invitation aux loisirs offre de véritables bulles de décompression et renforce l’esprit d’équipe au bureau, vecteur de productivité dans l’entreprise.

L’entreprise n’est plus ce qu’elle était, c’est-a-dire, un simple lieu de production où l’efficacité des salariés ne serait encore trop régie par un rythme de travail intensif et où la dimension humaine serait bafouée.

 Un « contrat de confiance »

La société a évolué, les nouvelles valeurs ont profondément bouleversé la nature même du travail. Ainsi, les organisations ont compris que le « 2ème lieu de vie » du salarié (le bureau) doit apporter du bien-être et de l’épanouissement personnel aux collaborateurs pour accroître durablement leur productivité.

S’ils ne sont pas encore démocratisés, les espaces de jeu révolutionnent les mentalités dans l’entreprise. Dans ce que l’on pourrait appeler un « contrat de confiance » entre l’employeur et le salarié, l’organisation met à la disposition des collaborateurs des tables de billard, de ping-pong, de baby-foot, ou encore des consoles de jeux vidéo, en ayant la quasi certitude que ces derniers n’en abuseront pas. Le contrat est respecté dans la mesure où les salariés profiteront de ces loisirs tout en gardant en tête leurs priorités de travail.

Bulles de décompression

Les espaces de jeu en entreprise doivent être considérés comme des bulles de décompression où l‘efficacité des salariés ne sera que renforcée s’ils ont eu l’occasion de s’aérer l’esprit. Un espace de loisirs est en effet un lieu où les salariés peuvent se rencontrer dans un cadre détendu, en mettant le temps d’une partie, les problématiques liées à la vie professionnelle de coté.

Renforce l’esprit d’équipe

Partenaires dans le jeu comme on est partenaire au travail ! Mettre en place un espace de loisirs au bureau servira les intérêts de l’entreprise dans la mesure où il renforce l’esprit d’équipe. C’est pourquoi il est souvent conseillé d’opter pour des jeux collectifs qui favoriseront les interactions entre les salariés. Les affinités nouées « hors du cadre » du travail ne viendront que renforcer la capacité des collaborateurs à évoluer ensemble.

Enfin, l’invitation aux loisirs peut être synonyme de récompense. Dans certaines entreprises, comme chez Juste à Temps, des jeux concours sont organisés lorsqu’un objectif de vente est atteint ou à l’occasion d’un événement qui concerne directement l’un des collaborateurs (fête d’anniversaire, départ à la retraite etc.) « L’objectif est de mettre en relation des salariés qui ne travaillent pas forcément ensemble et ainsi renforcer la convivialité au sein de l’organisation » déclare Marie Claire, directrice marketing et fun manager.

Retrouvez nos baby-foot, billards et tables de ping-pong sur www.justeatemps.com

Quand le bonheur des salariés rime avec performance

matrice_cohesionjat

Pour accroître les performances des collaborateurs, les entreprises peuvent recourir à différents moyens pour leur permettre de se sentir mieux à la fois psychologiquement et physiquement sur leur lieu de travail et ainsi renforcer le bien-être et la cohésion d’équipe.

+ 30%. C’est l’accroissement de la productivité dans les entreprises où il fait bon travailler d’après l’Institut Great Place to Work. Des salariés heureux, soudés et en bonne santé augmenteront de façon significative les performances économiques de leur entreprise.

Continuer la lecture de Quand le bonheur des salariés rime avec performance

Qualité de vie au travail, vecteur de bien-être et d’efficacité

La convivialité, vecteur de performances dans l’entreprise

Environnement agréable au travail

Tout résonne dans l’expression « le mieux vivre en entreprise ». Vecteur de bien être et facteur d’efficacité pour les salariés, la convivialité au bureau ne se décrète pas, elle se réinvente au quotidien…

Osez la convivialité ! Dans son nouvel ouvrage, l’association Entreprise & Convivialité,  rassemble une cinquantaine de témoignages positifs au travail, d’idées à transposer dans son quotidien professionnel pour mieux vivre en entreprise.

La convivialité renvoie à la capacité d’un groupe à favoriser des relations interpersonnelles et harmonieuses entre ses membres. Une entreprise « dite conviviale » mettra en oeuvre les moyens nécessaires pour favoriser les échanges dynamiques, chaleureux et positifs entre ses salariés.

Lire la suite